46. Le temps de paix après la mort de l’Antichrist

46. Le temps de paix après la mort de l'Antichrist (Soeur Françoise parle aux musulmans)

La tradition musulmane dit qu’après que ‘Îsâ (Jésus) ait atteint l’Antichrist (Al-Masîh Ad-Dajjâl) adviendra alors un certain temps de paix sur la terre. Lisons quelques hadiths :

« Le Charlatan paraîtra dans ma nation. Il demeurera 40 - je ne sais - 40 jours, 40 mois ou 40 années. Mais Dieu enverra Jésus, Fils de Marie, qui le poursuivra et l’anéantira puis les hommes vivront sept années sans animosité, même entre deux personnes » (n°1808[1]).

Le Prophète (~) a dit: « Le Mahdî comptera parmi les derniers membres de ma communauté. Allâh fera tomber pour lui une pluie abondante, la terre produira alors une végétation [luxuriante], il distribuera l’argent [du Trésor public] comme il convient, les troupeaux se multiplieront, la communauté deviendra forte. Il vivra sept ou neuf ans » (Al-Bukhârî, Muslim).

Le Prophète (~) a dit « Le Mahdî est de ma descendance, il aura un front large et un nez aquilin, il emplira la terre d’équité et de justice, avec autant de diligence qu’elle en aura été corrompue par les iniquités et l’oppression ; il règnera sept ans » (Abû Dâwûd, al-Hâkim).

Dès lors, les faits et gestes du Calife d’Allâh ne sont plus rapportés, de sorte que l’on ne sait pas de quelle façon il finira sa vie, excepté que l’on sait, de façon presque certaine, qu’il vivra un an aux côtés de ‘Îsâ, sans que la durée de sa vie et de son califat soit déterminée avec précision[2].

 

Bien différente est la foi chrétienne pour laquelle il y a bien un temps de paix après la mort de l’Antichrist, mais cette paix n’est pas simplement une absence d’animosité, elle est une plénitude, dans la grâce du rayonnement de la Venue glorieuse du Christ. Celle-ci est un événement universel portant à la fois le jugement de l’Antichrist (2Th 2, 3-12) et la vivification des justes (He 9, 28). Les apparitions du Christ ressuscité en donnent une idée, dans le sens où l’on a pu voir un corps « glorieux ». Jésus reviendra dans la gloire pour une « régénération » (Mt 19, 28) et une « restauration » (Ac 3, 21), sur la terre, accomplissant le règne de Dieu « sur la terre comme au ciel » (Mt 6,10). Celui qui fait le bien vient à la lumière (Jn 3, 21), et lors de la Venue glorieuse du Christ, non seulement les chrétiens (qui ont témoigné de Jésus) régneront avec le Christ, mais aussi tous ceux qui auront refusé le mal (Ap 19, 4). Alors les hommes, dans la présence spirituelle et glorieuse du Christ et des saints qui l’accompagneront, s’organiseront en formant ce que saint Irénée, vers l’an 200, appelle le « royaume des justes », « le prélude de l’incorruptibilité, royaume par lequel ceux qui en auront été jugés dignes s’accoutumeront peu à peu à saisir Dieu »[3]. C’est aussi ce qu’on appelle symboliquement le 7ème jour, avant le 8ème jour qui est l’éternité, quand le Christ va « remettre » le royaume au Père (1Co 15, 22-28).

 


[1] Collection de Cheikh Sobhi Saleh “Manhal al Waridin”. https://www.alterinfo.net/L-Antichrist-dans-l-Islamvue-Chretienne_a95359.html. C’est cette référence que nous utiliserons par la suite.

[2] Mohamed BENCHILI, La venue du Mahdi selon la tradition musulmane, éditions Tawhid, 2009, p. 73

[3] Saint IRENEE, Contre les hérésies, V, 32, 1