26. Laïcismes ou islamismes, deux cauchemars ?

L’idée d’un monde idéal vient de l’idée chrétienne du salut du monde. Al-Massih, comme on l’a expliqué, a opéré le salut du monde par sa victoire sur Shaytan obtenue au moment de la Passion. Ce salut a malheureusement été rejeté par une partie de l’humanité de sorte que pour que le monde dans son ensemble puisse être sauvé, il faut maintenant attendre la manifestation de l’Antichrist, Ad-Dajjâl, puis la Venue glorieuse du Christ qui purifiera le monde de l’Antichrist et de ses suppôts[1].

Diapositive16 eschatologie chretienne

Le monde idéal ne se réalisera donc qu’à travers le jugement eschatologique qui sera l’œuvre d’Al-Massih. En attendant, la nuisance de l’Antichrist dépend des obstacles rencontrés. Il est important que les justes lui résistent, tout en préparant le royaume qui sera issu de la manifestation glorieuse du Christ.

On peut signaler ici que pendant des siècles, la dérive de l’augustinisme a empêché les chrétiens d’annoncer la véritable espérance pour le monde, et donc aussi de dialoguer avec les musulmans sur le thème de l’espérance eschatologique, - pour le monde ! [2]

Augustinisme

Ceux qui rejetèrent le salut d’Al-Massih ont gardé l’idée d’un salut du monde, ou d’un monde idéal, mais en se chargeant soi-même d’exécuter le jugement du monde. Les massacres perpétrés sont un acte de jugement dont on espère qu’il sortira un monde idéal, libéré ou soumis, mais pur, parfait. (A moins que dans un nihilisme sataniste on n’espère plus rien du tout).

On retrouve cette idée dans le laïcisme de la Révolution française où les révolutionnaires massacrèrent les réfractaires dans l’espérance illusoire d’un monde libéré, ou encore dans l’idéal soviétique de conquête du monde par l’internationale socialiste.

Diapositive18 laicismes

La pensée islamiste qui vise à massacrer les insoumis en vue d’un monde idéal « soumis » a la même logique, (ce qui expliquerait pourquoi les courants mondialistes laïcs sont parfois les premiers à financer ces courants islamistes !)

Diapositive19 islamique

Cette pensée est exprimée dans de nombreux hadîths de la tradition musulmane, mais comme il s’agit d’un combat armé, on comprend que ces récits circulent de façon plutôt privée, non officielle : les gouvernements musulmans, conscients de la charge subversive de ces traditions, ne favorisent nullement leur exposition au grand jour. En effet, sur le fond d’une telle croyance, la moindre prédication ou campagne médiatique définissant « les forces du Mal à combattre » est capable d’entraîner les croyants dans des combats démesurés. Et toutes les manipulations sont possibles.

 

[1] Dans le Nouveau Testament : Mt 3, 12 ; Mt 13, 36-43 ; 2Th 2, 8 etc.
[2] Cf. Françoise BREYNAERT, La Venue glorieuse du Christ, véritable espérance pour le monde, Jubilé 2016.

© Françoise Breynaert


 

Date de dernière mise à jour : 23/05/2020