18. Jésus l’envoyé

Sr Françoise parle aux musulmans 18. Jésus l'envoyé

A notre époque, il semble difficile de penser que Dieu le Créateur nous aime à ce point pour « venir » chez nous. L’univers est si grand ! A bien réfléchir, cette immensité est un formidable berceau… Il n’est pas irrationnel de penser quelle merveille nous sommes, et que nous sommes aimés par le Créateur.

Dans l’Ancien Testament, la sainteté était d’abord une marque de distance. Ezéchiel percevait la transcendance de Dieu avec une telle acuité qu’il ne pouvait décrire le char de Dieu (Ez 1), et Dieu était perçu comme étant tellement saint que s’il daignait nous sauver, nous resterions cependant toujours honteux devant sa gloire (Ez 16) !

Dans les Evangiles, Dieu vient, il vient en Jésus sauver les hommes et nous revêtir de sa gloire. La révélation en Jésus est tout aussi transcendante, mais l’amour a brouillé les distances.

Jésus dit aux Judéens :

« Si Dieu était votre père, /           vous brûleriez d’amour pour moi !

Moi, en effet,                     /           je suis sorti et je suis venu de Dieu !

Et ce n’est pas selon le désir de mon âme que je suis venu, / mais c’est Lui qui m’a envoyé ! » (Jn 8, 42 FG)

Avant sa Passion, Jésus dit aux disciples :

« Je m’en vais et je reviens auprès de vous, si vous m’aimiez, vous vous réjouiriez que j’aille auprès de Mon Père » (Jn 14, 28).

Comment ne pas s’émerveiller des humbles demandes du Ressuscité : « Avez-vous quelque chose à manger ? » demande-t-il aux disciples (Lc 24, 41). « M’aimes-tu ? » demande-t-il à Pierre (Jn 21, 15). Celui qui descend du Ciel vient nous demander de l’aimer !

 

Comparons avec la visite de Mahomet à la Mecque, si tant est que cette ville existât au temps de Mohammed (prononciation anglo-saxonne) ou Mahomet (prononciation franco-Turque).

Devant la ville, Mahomet a appelé les soldats ansars. Ces derniers venaient de Médine et s’étaient convertis à l’islam. Mahomet leur a dit «Voyez-vous les soldats des Koraïchites (de La Mecque)?» En faisant un geste de la main, il leur a ordonné: «Allez les tuer!» Le terme arabe pour «massacrer» contient l’image d’un paysan récoltant sa moisson avec une faux. En réalité, Mahomet leur disait «Tranchez-leur la tête, comme vous couperiez un fruit sur la branche d’un arbre »[1]. Si Mahomet a choisi les Ansars pour accomplir cette « tâche», c’est probablement parce qu’il savait que les musulmans de La Mecque hésiteraient à tuer des membres de leur propre tribu et d’anciens voisins. La division de Mahomet portait une bannière très particulière: elle était noire avec un seul mot écrit en arabe : « punition»[2].

 

Ainsi y a-t-il une grande différence entre Jésus, l’Envoyé de Dieu, et Mohammed.

 


[1] Ibn Kathir, The Beginning and the End, vol. 2, pt. 4, p. 302

[2] Ibn Kathir, The Beginning and the End, vol. 2, pt. 4, p. 288.

Date de dernière mise à jour : 25/07/2019