34. L’Esprit Saint est une personne

34. L’Esprit Saint est une personne (Sr Françoise parle aux musulmans)

Qu’est-ce que les musulmans espèrent obtenir par la prière ? Il faut leur demander.

1. Sans doute, d’abord et avant tout, ils veulent éviter la punition d’Allah promise à ceux qui désobéissent au commandement de prier cinq fois par jour. S’il n’est pas content de vous, il peut vous enlever la santé, vous conduire dans des difficultés financières, ou vous maudire. Si vous ne faites pas vos prières, Allah vous punira aussi au jour du jugement.

2. Deuxièmement, les musulmans espèrent plaire à Allah, afin d’être acceptés par lui au jugement et admis au paradis.

Selon l’enseignement islamique, Allah ne s’adresse pas directement aux gens: c’est l’ange Gabriel qui parlé en son nom. L’ange Gabriel est appelé le Saint-Esprit, mais il n’est pas considéré comme une partie de Dieu, et il ne peut pas se trouver à plusieurs endroits à la fois. Lisons par exemple la Sourate 16 : « 101. Quand Nous remplaçons un verset par un autre - et Allah sait mieux ce qu’Il fait descendre - ils disent : "Tu n’es qu’un menteur". Mais la plupart d’entre eux ne savent pas. 102. Dis : "C’est le Saint Esprit [Gabriel] qui l’a fait descendre de la part de ton Seigneur en toute vérité, afin de raffermir [la foi] de ceux qui croient, ainsi qu’un guide et une bonne annonce pour les Musulmans. » (Coran 16, 101-102). On peut lire aussi : les sourates 2:97-98; 26:193)

En priant, un musulman ne s’attend donc pas à ce qu’Allah s’adresse à lui. II ne s’attend pas non plus à ce que Gabriel vienne lui parler. Son seul espoir est d’entendre Allah lors de la dernière nuit du Ramadan car selon Mahomet, durant cette nuit, Gabriel visiterait les musulmans fidèles qui l’attendent : « Nous l’avons certes, fait descendre (le Coran) pendant la nuit d’Al-Qadr. /…/ 4. Durant celle-ci descendent les Anges ainsi que l’Esprit , par permission de leur Seigneur pour tout ordre. 5. Elle est paix et salut jusqu’à l’apparition de l’aube » (Sourate 97, 1-5). C’est ainsi que, témoigne un ancien professeur à l’université Al-Azhar, chaque année, avec d’autres musulmans fervents, je passais toute la nuit debout dans la mosquée à espérer la visite de Gabriel[1].

 

Ce que dit la Bible au sujet du Saint-Esprit est très différent. Elle nous enseigne que le Saint-Esprit est une des trois personnes de la Trinité divine et qu’il peut donc se trouver partout à la fois.

Saint Jean-Paul II explique : « Il est caractéristique du texte de l’évangile selon saint Jean que le Père, le Fils et l’Esprit Saint soient désignés clairement comme des Personnes, la première étant distincte de la deuxième et de la troisième, et aussi les trois entre elles. /…/ "L’Esprit... vient du Père" (Jn 15, 26) et le Père "donne" l’Esprit (Jn 14, 16). Le Père "envoie" l’Esprit au nom du Fils (Jn 14, 26), l’Esprit "rend témoignage" au Fils (Jn 15, 26). Le Fils demande au Père d’envoyer l’Esprit-Paraclet (Jn 14, 16), mais, par ailleurs, il déclare et promet, en rapport à son "départ" par la Croix : "Si je pars, je vous l’enverrai" (Jn 16, 7). Ainsi, le Père, par la puissance de sa paternité, envoie l’Esprit Saint comme il a envoyé le Fils ; mais en même temps il l’envoie en vertu de la puissance de la rédemption accomplie par le Christ - et, en ce sens, l’Esprit Saint est envoyé aussi par le Fils : "Je vous l’enverrai". »[2]

 

[1] Témoignage de Mark A. Gabriel, Jésus et Mahomet, éditions Ourania 2007, p. 208-209

[2] Saint JEAN-PAUL II, Dominum et vivificantem (1986), § 8


 

Date de dernière mise à jour : 24/09/2019