Bill Gates

Covid 19 & Co. Où va-t-on ? Regard spirituel.

Il s’agit de notes de lecture, avec des sous-titres de ma main, et d'un regard de foi. 

Beaucoup de choses pas nettes du tout…

Tu ne porteras pas de faux témoignages.

Il est aberrant que des chiffres soient diffusés sur le nombre de malades que cela signifie alors qu’une incontestable majorité de ces gens testés « positifs » sont en réalité en pleine forme et ne sont absolument pas malades !

La sérologie (détection des anticorps spécifiques) pour détecter l’infection par le SARS-CoV-2 (Covid-19) n’est absolument pas fiable : Chez des personnes peu ou non symptomatiques on ne retrouve pas d’anticorps mais une forte réponse cellulaire attestant du contact avec le virus. Mais les auteurs semblent redécouvrir quelque chose qui est connu au moins depuis 1956 : les anticorps ne joueraient qu’un rôle négligeable dans l’immunité anti-virale. En effet les enfants agammaglobulinémiques font des infections virales normales et développent une immunité de longue durée équivalente à la population normale.
https://www.mondialisation.ca/chez-des-personnes-peu-ou-non-symptomatiques-on-ne-retrouve-pas-danticorps-mais-une-forte-reponse-cellulaire-attestant-du-contact-avec-le-virus/5647693

Tu ne voleras pas.

« Les faillites abondent, la bourse a plongé jusqu’à présent de plus de 30 % (avec quelques hauts et bas – appelés « prise de profit rapide » par les riches et les puissants sur le dos des petits investisseurs). Cependant, les milliardaires étasuniens ont augmenté leur richesse au cours des 4 premiers mois de 2020 de 406 milliards de dollars, selon la CNBC du 1er mai 2020 »[1].

Tu ne tueras pas.

Peter Koenig écrit : « Le Bureau international du travail (BIT) a annoncé que d’ici quelques mois, le chômage mondial pourrait toucher 1,6 milliard de personnes, soit la moitié de la population active mondiale. Nombre de ces personnes, en particulier dans les pays du Sud, ont déjà été au seuil de la pauvreté ou sous le seuil de pauvreté, vivant au jour le jour, sans aucune épargne. Elles sont maintenant condamnées à mendier – et beaucoup, peut-être des centaines de millions, à mourir de famine, selon le Programme alimentaire mondial (PAM). »

Peter Koenig écrit : « Disons simplement que les cerveaux maléfiques derrière cette crise monstrueuse sont quelques psychopathes très riches et assoiffés de pouvoir, ainsi que leurs familles et leurs amis. Ils planifient un gouvernement mondial unique, également appelé le Nouvel ordre mondial, ou l’Ordre mondial unique – qui est en préparation depuis la fin du siècle dernier. Il exige un contrôle total de la population et une réduction importante de celle-ci. »

Peter Koenig écrit : « C’est là que l’eugénisme entre en jeu. De nombreux membres du Rockefeller club, de la « Bilderberg Society », préconisent la réduction de la population depuis des décennies, dont Bill Gates. Il s’en est même vanté lors d’un discours du TED en Californie du Sud en 2010 a déclaré : « quand nous faisons un vrai travail d’orfèvre en matière de vaccination, nous pouvons réduire la population mondiale de 10 à 15 % ». (voir ceci[2]

Corruption ?

Le Dr Judy Mikovits, micro-biologiste de longue date du NIAID, s’est prononcée contre les vaccins et les virus produits en laboratoire dont sont finalement dérivés les vaccins. Elle a été sévèrement punie par le Dr Fauci pour avoir défendu les résultats de ses recherches que ce dernier voulait cacher. Son livre, « Plague of Corruption », est actuellement le best-seller numéro un d’Amazon[3].

Dictature en vue ?

« Mais même si ce n’est pas obligatoire, il se peut qu’il y ait tellement d’obstacles « légaux » mis en place par les gouvernements occidentaux que la plupart des gens finiront par se retourner et accepter le vaccin potentiellement mortel que Bill Gates et son association de produits pharmaceutiques (GAVI), soutenue par l’OMS, imposeront à l’humanité. Par exemple, vous pourriez ne pas pouvoir recevoir ou renouveler votre permis de conduire, aller à des concerts, au cinéma, à des manifestations sportives, prendre l’avion, etc. Tout cela a été évoqué et fait partie du scénario « Lock Step » du rapport Rockefeller de 2010, dans lequel nous naviguons actuellement de façon désespérée – sous le coup d’un confinement et avec une « mise à distance sociale » – afin que personne ne puisse se réunir et éventuellement organiser un complot contre ces mesures inhumaines draconiennes »[4].

Puçage et manipulations du cerveau  

« En 2006, la DARPA a annoncé son programme de Prédiction de la Santé et des Maladies (PHD), qui visait à déterminer « si un individu va développer une maladie infectieuse avant l’apparition des symptômes ». Le programme PHD prévoyait d’accomplir cela en « identifiant les changements dans l’état de base de la santé humaine par une surveillance fréquente » avec un accent particulier sur les « agents pathogènes viraux des voies respiratoires supérieures ».

Trois ans plus tard, en 2010, des chercheurs financés par la DARPA à l’Université de Duke ont créé les bases de cet outil, qui utiliserait l’analyse génétique d’échantillons de sang pour déterminer si une personne est infectée par un virus avant qu’elle ne présente des symptômes. Les rapports de l’époque affirmaient que ces « diagnostics préventifs » seraient transmis à « une carte nationale de la grippe basée sur le web » disponible via un smartphone.

La modification de la chimie et de la fonctionnalité du cerveau humain au niveau cellulaire n’est qu’une des nombreuses initiatives de la DARPA visant à changer la façon dont les êtres humains pensent et perçoivent la réalité. Depuis 2002, la DARPA a reconnu ses efforts pour créer une « interface cerveau-machine » (ICM). Bien que son objectif premier ait été de créer « un modem cérébral sans fil pour un rat se déplaçant librement », qui permettrait de contrôler à distance les mouvements de l’animal, la DARPA n’a pas hésité à appliquer cette « amélioration » cérébrale aux humains afin de permettre aux soldats de « communiquer par la pensée uniquement » ou de contrôler à distance des êtres humains (du côté ennemi uniquement, selon eux) à des fins de guerre.

Le projet, qui a beaucoup progressé ces dernières années, a longtemps suscité de grandes inquiétudes chez d’éminents scientifiques de la défense, dont certains ont averti dans un rapport de 2008 que « le guidage ou le contrôle à distance d’un être humain » pourrait rapidement se retourner contre un adversaire pour accéder à la technologie implantée (ouvrant ainsi la possibilité de « pirater » le cerveau d’une personne), et ils ont également soulevé des inquiétudes quant aux périls éthiques généraux de ces technologies. Des travaux ont commencé en 2011 sur le développement « d’implants cérébraux » destinés à être utilisés chez des soldats humains, officiellement dans le but de traiter les dommages neurologiques chez les vétérans, et de tels implants ont été testés sur des volontaires humains dans le cadre d’expériences financées par la DARPA depuis au moins 2015 »[5].

la Dr Carrie Madej s’interroge sur ce que « c’est que d’être humain ». Pourquoi ? Parce que les vaccins dits [antis-] « COVID » utilisent la technologie de l’ADN/ARN qui « recompose » le code génétique tout comme Monsanto, par exemple, recompose le code génétique de nombreuses semences (y compris les tomates, le maïs, etc.), sans parler de l’application de la biotechnologie génétique aux animaux. (Mark Taliano, « Vaccins contre la COVID » et « Humains génétiquement modifiés », juillet 2020.

Regard de foi

Mensonges et peur, corruption et vols, meurtre et mise en esclavage, manipulation et concentration du pouvoir, tout cela ressemble à l’Antichrist et à son culte de Satan. C’est pour je conclurai avec un extrait de mon livre La Venue glorieuse du Christ. Véritable espérance pour le monde. Editions du Jubilé (octobre 2016). « Solidement ancré sur les fondements scripturaires et patristiques, le livre de Françoise Breynaert nous expose l’enseignement de l’Église sur le retour glorieux du Christ, tout en nous mettant bien en garde contre les autres messianismes, religieux ou politiques. » (+ Mgr Dominique Rey).

L’espérance en la manifestation glorieuse du Christ (2Tm 4, 8) fait partie de la saine doctrine (2Tm 4, 3) que saint Paul demande au jeune Timothée d’enseigner fermement, afin d’éviter aux gens la démangeaison d’avoir de nouveaux maîtres, nous dirions des gourous, et des fables mythologiques, nous dirions aujourd’hui idéologiques (2Tm 4, 4).

Dans le livre de l'Apocalypse, il est question du « signe de la Bête » : « tous, petits et grands, riches ou pauvres, libres et esclaves, se feront marquer sur la main droite ou sur le front, et nul ne pourra rien acheter ni vendre s'il n'est marqué au nom de la Bête ou au chiffre de son nom » (Ap 13, 16-17). Attention, le "tous" signifie seulement "la plupart", puisqu'il est aussi fait mention de « tous ceux qui refusèrent d'adorer la Bête et son image, de se faire marquer sur le front ou sur la main » (Ap 20, 4). Par la miséricorde divine, un ange vient prévenir tous les hommes que « Quiconque adore la Bête et son image, et se fait marquer sur le front ou sur la main, lui aussi boira le vin de la fureur de Dieu » (Ap 14, 9-10), et de fait, un ulcère les frappe (Ap 16, 2). La Bête, avec les dix rois, sont nihilistes. Ils prennent en dégoût Babylone, immense cité qu’ils ont suscitée, cité puissante rassemblant tous les trafiquants de la terre avec leurs cargaisons d’or et d’argent, et de « marchandise humaine » (Ap 18, 13), et ils la détruisent (Ap 17, 13-17), accomplissant paradoxalement le dessein divin. » Il nous faut donc comprendre le dessin divin :

Il est écrit : « Le Seigneur Jésus supprimera l’Impie par le souffle de sa bouche et l’anéantira par l’éclat de sa venue. La venue de cet impie sera portée par le travail de Satan avec toutes sortes d’œuvres puissantes, de signes et de prodiges menteurs, trompant par toutes les formes d’injustice ceux qui se perdent, parce qu’ils n’ont pas accueilli l’amour de la vérité qui les aurait sauvés. A travers cela Dieu leur envoie une puissance d’égarement qui les fera croire au mensonge, afin que soient jugés tous ceux qui n’ont pas cru à la vérité mais qui ont pris plaisir à l’injustice » (2 Th 2, 8-12). La Venue glorieuse du Christ est un événement universel portant à la fois le jugement de l’Antichrist (2Thess 2, 3-12) et la vivification des justes (Hébreux 9, 28). Les apparitions du Christ ressuscité en donnent une idée, dans le sens il s’est montré en « corps glorieux ». Au Jour du Jugement, Jésus reviendra dans la gloire pour une « régénération » (Mt 19, 28) et une « restauration » (Actes 3, 21) accomplissant le règne de Dieu « sur la terre comme au ciel » (Mt 6,10). « Celui qui fait le bien vient à la lumière » (Jean 3, 21) : lors de ce Jour, non seulement les témoins de Jésus régneront avec lui, mais aussi tous ceux qui auront refusé le mal (Ap 19, 4). Alors les hommes, dans la présence spirituelle et glorieuse du Christ et des saints qui l’accompagneront, s’organiseront en formant ce que saint Irénée, vers l’an 200, appelle le « royaume des justes », « le prélude de l’incorruptibilité, royaume par lequel ceux qui en auront été jugés dignes s’accoutumeront peu à peu à saisir Dieu »[6]. C’est aussi ce qu’on appelle symboliquement le 7ème jour, avant le 8ème jour qui est l’éternité, quand le Christ « remettra » le royaume au Père (1Co 15, 22-28).

Françoise Breynaert, docteur en théologie. Foi-vivifiante.fr


[1] Extraits de Peter Koenig, https://www.mondialisation.ca/les-faits-versus-le-fake-un-verrouillage-mondial-de-tout/5645909

[2] Extraits de Peter Koenig, https://www.mondialisation.ca/les-faits-versus-le-fake-un-verrouillage-mondial-de-tout/5645909

[3] Extraits de Peter Koenig, https://www.mondialisation.ca/les-faits-versus-le-fake-un-verrouillage-mondial-de-tout/5645909

[4] Extraits de Peter Koenig, https://www.mondialisation.ca/les-faits-versus-le-fake-un-verrouillage-mondial-de-tout/5645909

[5] Whitney Webb.  https://www.mondialisation.ca/le-coronavirus-stimule-dangereusement-lagenda-sombre-de-la-darpa/5645277

[6] Saint IRENEE, Contre les hérésies, V, 32, 1