Le Christ Roi

Avec la fin de l’année liturgique, nous fêtons le « Christ Roi ». Partout dans le monde, les chrétiens ont un rôle essentiel à jouer parce que les valeurs qu’ils défendent contribuent tout particulièrement à la cohésion sociale. Mais il y a plus : le christianisme apporte une espérance qui éclaire l’histoire.

En effet, l’Ecriture nous enseigne que l’histoire n’est certes pas une tranquille évolution vers un paradis terrestre, mais une lutte qui trouvera son paroxysme lors de la manifestation de l’Antichrist. Celui-ci, résume saint Irénée, recevra toute la puissance du diable et fera toutes les hérésies, provoquant une extrême persécution des chrétiens. Mais la Venue glorieuse du Christ anéantira l’Antichrist (2Thes 2, 3-12), en apportant le salut et la vie à ceux qui l’attendent (He 9, 28), permettant alors la réalisation du Règne de Dieu sur la terre comme aux Cieux (Mt 6, 10). Ce que saint Irénée appelle le Royaume des justes qui s’accoutumeront à l’éternité (Traité contre les hérésies V), et ce que le jeune saint Augustin appelait le 7° jour, avant le huitième qui est l’éternité (sermon 259).

Alors que l’hérésie du millénarisme nous fait rêver d’instaurer le règne de Dieu sur la terre avant la Venue glorieuse du Christ, le véritable enseignement sur la « Parousie », avec le royaume des justes, le millenium et la Jérusalem céleste nous font entrer dans la véritable espérance pour le monde.

​Françoise Breynaert, auteur de : La Venue glorieuse du Christ. Véritable espérance pour le monde. Editions du Jubilé (octobre 2016). « Solidement ancré sur les fondements scripturaires et patristiques, le livre de Françoise Breynaert nous expose l’enseignement de l’Église sur le retour glorieux du Christ, tout en nous mettant bien en garde contre les autres messianismes, religieux ou politiques. » (+ Mgr Dominique Rey Évêque de Fréjus-Toulon)